Lionel TARDY - Le candidat de la MAJORITE PRESIDENTIELLE

La Circonscription Infos Liens Articles de presse Contactez-moi Faites un don

Renforcer les liens entre éducation et entreprises

Le débat sur l’éducation est sans fin, mais là aussi il faut revenir aux fondamentaux : le but des études est de permettre à nos jeunes de trouver un travail afin de s’insérer dans la société et ainsi pouvoir bâtir leur propre projet de vie.

J’ai toujours été étonné, en tant que chef d’entreprise, de l’inadéquation entre les formations suivies par nos jeunes et les besoins des entreprises.

Comment expliquer qu’il y ait actuellement dans nos universités plus de 200 000 étudiants en sciences sociales … pour aucun débouché.

Pendant ce temps, les TPE/PME du bâtiment, de l’hôtellerie, entre autres, peinent à trouver des employés.

Avec un taux de chômage de 9%, cela n’est plus tenable.

Comment expliquer également que tous les étudiants qui vont au Bac, soit 80% d’une classe d’âge, doivent s’orienter, choisir un métier ... sans avoir jamais mis les pieds dans une entreprise.

Je pense qu’il faut enfin que l’éducation nationale sorte de ses rigidités et se rapproche des TPE/PME afin de multiplier les visites d’entreprises et les stages de découverte dès le plus jeune âge.

Ces échanges auront également l’avantage de permettre aux enseignants et aux chefs d’entreprises de dialoguer, ce qui me semble primordial.

Il faut que les étudiants passent d’une orientation subie à une orientation choisie.

Il me semble également important de mettre en avant la voie de réussite qu’est l’apprentissage.

L’intelligence du geste, de la main, des métiers manuels reste encore à valoriser.

Là encore, nos enseignants sont prêts au changement car ils s’aperçoivent bien du fossé qui se creuse entre notre système éducatif et le monde du travail.

 L’éducation nationale doit également être en mesure de :

  • Garantir la liberté pédagogique des enseignants en les évaluant sur les résultats et non pas sur les méthodes.

  • Conforter l’autorité des enseignants.

  • Donner de l’autonomie aux établissements scolaires pour leur permettre de mettre en place de vrais projets d’établissement

  • Proposer aux enseignants de nouvelles missions et les rémunérer en conséquence : études dirigées, soutien individualisé …

Je crois qu’il faut que l’on ai tous à l’esprit, parents, enseignants et chefs d’entreprises, qu’un étudiant ne s'appliquera dans ses études que s’il discerne ce que pourra être son avenir professionnel et personnel, et s’il perçoit bien le lien entre la matière enseignée à l’école et sa vie future.